Vous êtes ici

Vous vous demandez peut-être: « Dois-je parler de l’agression sexuelle que j’ai vécue? » « À qui dois-je en parler ? » « Comment en parler? » « Que va-t-il se produire si j’en parle? »

Dévoiler une agression sexuelle n’est pas une décision facile à prendre pour la plupart des victimes d’agression sexuelle. Le guide d’information à l’intention des victimes d’agression sexuelle peut vous aider à répondre à vos questions, p. 33 à 35. Vous pouvez également demander conseils aux responsables en matière de harcèlement de l’Université de Hearst ou au personnel de Ellevive avec qui l’université a un partenariat pour offrir du soutien aux femmes victimes de harcèlement ou d’agression sexuelle.

Si vous pensez être victime de harcèlement sexuel?

  • Faites clairement comprendre à la personne qui fait les gestes ou dit les paroles qui vous importunent que vous n’êtes pas intéressée et que vous souhaitez qu’elle cesse d’agir ainsi.
  • Parlez-en à vos collègues et/ou à des personnes de confiance.
  • Tenez un journal des événements : lieux, dates, heures, faits et gestes, témoins, etc.

Ressources et soutien :

Soutien et ressources

Politique en matière de harcèlement et de violence sexuelle

Commission canadienne des droits de la personne (CCDP) Tél.: 1 888 214-1090

Si vous pensez être victime de harcèlement sexuel au travail et que votre emploi est régi par une convention collective, vous devez vous tourner vers votre syndicat pour la défense de vos droits.