Vous êtes ici

Jusqu'en 2016, l’Université de Hearst acceptait l'admission au programme d’études menant au baccalauréat spécialisé en traduction (120 crédits). Les personnes déjà admises dans ce programme se soumettront aux exigences stipulées ci-dessous. Pour de plus amples informations au sujet de votre dossier étudiant, prière de communiquer avec le secrétariat général.

Baccalauréat (4 ans) en traduction

Il est possible de terminer à l’Université de Hearst un baccalauréat (4 ans) en traduction. Il est également possible de terminer le programme d’initiation à la traduction (30 crédits).

Maximum de crédits à suivre

On ne peut pas terminer plus de 48 crédits au niveau de la première année.

Exigences du programme

Pour obtenir un baccalauréat (4 ans) en traduction (B.Trad.), il faut :

  • répondre à toutes les exigences stipulées pour l’obtention du grade;
  • réussir 120 crédits dans des tentatives correspondant à au plus 162 crédits avec une moyenne cumulative d’au moins 4,0 pour tous les cours réussis (seuls les cours suivis à l’Université de Hearst ou dans les institutions du système de l’Université Laurentienne sont inclus dans le calcul des moyennes);
  • obtenir la note minimale exigée dans tous les cours pour lesquels le département spécifie une telle note, après au plus deux tentatives pour chacun de ces cours;
  • réussir les cours exigés pour la spécialisation avec une moyenne cumulative d’au moins 6,0 pour un minimum de 66 crédits dans la matière de spécialisation (cette moyenne pondérée doit comprendre les cours obligatoires de la spécialisation);
  • terminer avec succès au moins 6 crédits choisis dans le groupe II. 

Pour obtenir le baccalauréat (4 ans) en traduction, il faut :

  • répondre aux conditions 1, 2 et 3 stipulées pour l’obtention du B.A. spécialisé ci-dessus;
  • réussir les cours exigés pour la spécialisation avec une moyenne cumulative d’au moins 4,0 pour un minimum de 66 crédits dans la matière de spécialisation (cette moyenne pondérée doit comprendre les cours obligatoires de la spécialisation);
  • terminer avec succès au moins 6 crédits choisis dans le groupe des sciences sociales. 

Rendement scolaire satisfaisant

Une étudiante ou un étudiant a un rendement scolaire satisfaisant, si elle ou il :

  • a rempli toutes les conditions d’admission;
  • a conservé une moyenne d’au moins 4,0 dans sa spécialisation;
  • n’a pas échoué plus de 6 crédits parmi les 30 crédits précédents;
  • a obtenu une moyenne d’au moins 4,0 pour tous les cours réussis l’année précédente ou pour les 30 crédits consécutifs précédents.

Probation

Une étudiante ou un étudiant est placé en probation si elle ou il :

  • a des échecs pour plus de 6 crédits durant une année universitaire ou dans une série de 30 crédits;
  • ne conserve pas une moyenne d’au moins 4,0 dans sa spécialisation ou pour les cours réussis pendant une année universitaire ou pour une série de 30 crédits. 

Renvoi

Est passible de renvoi de l’Université l’étudiant ou l’étudiante qui :

  • ne remplit pas toutes les conditions d’admission pendant une année universitaire ou dans une série de 30 crédits consécutifs;
  • a des échecs dans plus de 42 crédits;
  • n’a pas obtenu les notes minimales requises pour deux années consécutives ou 60 crédits consécutifs.

Cependant, une année civile suivant le renvoi, un étudiant ou une étudiante peut présenter une demande de réadmission au Comité pour les règlements universitaires et l’attribution de prix de l’Université Laurentienne. Le comité n’étudiera une telle demande que si elle est accompagnée d’une recommandation du vice-rectorat.

Reconnaissance des acquis

La personne qui estime maîtriser les connaissances et les habiletés reliées à un cours, sans l’avoir suivi dans un établissement postsecondaire, peut en être dispensée par l’Université à la suite d’une évaluation et obtenir les crédits afférents.

Cette dispense est fondée sur les résultats d’apprentissage réalisés dans le cadre du travail rémunéré ou non, ou de toute autre activité ayant contribué à la formation professionnelle. L’étudiant ou l’étudiante qui possède des connaissances et de l’expérience peut demander d’obtenir une reconnaissance des acquis pour un maximum de douze crédits de traduction exigés pour le grade.

Le candidat ou la candidate doit démontrer que ses apprentissages atteignent les objectifs du ou des cours visés. Cette démonstration peut se faire par divers moyens, notamment : l’examen, l’entrevue avec des spécialistes de contenu ou le portfolio. 


Deuxième grade dans le programme du baccalauréat (4 ans) en traduction 


Exigences du deuxième grade

Pour obtenir un baccalauréat (4 ans) en traduction comme deuxième grade, l’étudiant ou l’étudiante doit :

  • terminer au moins 60 crédits avec une moyenne cumulative d’au moins 4,0, après au plus deux tentatives dans tout cours donné;
  • terminer au moins 48 crédits dans la matière de spécialisation, peu importe que l’étudiant ou l’étudiante ait suivi ou non des cours dans cette matière pour le programme du premier grade (l’étudiant ou l’étudiante peut recevoir des crédits pour les cours déjà terminés, si ceux-ci n’ont pas été utilisés pour satisfaire aux exigences du premier grade);
  • inclure tous les cours normalement requis pour la spécialisation s’ils n’ont pas déjà été suivis pour le programme du premier grade et conserver la note minimale pour les cours spécifiés par le département et une moyenne d’au moins 6,0 pour les cours de spécialisation présentés en vue du deuxième grade.

Probation

Peut être placé en probation un étudiant ou une étudiante qui :

  • échoue à plus de 6 crédits durant une année universitaire ou 30 crédits consécutifs;
  • ne conserve pas les notes minimales pour les cours spécifiés par le département;
  • ne conserve pas la moyenne minimale pour la spécialisation ou la moyenne générale minimale. 

Renvoi

Un étudiant ou une étudiante doit se retirer du programme de deuxième grade si :

  • elle ou il n’obtient pas les notes exigées pour la spécialisation après une année;
  • après deux tentatives, elle ou il n’obtient pas les notes minimales nécessaires;
  • elle ou il échoue à plus de 12 crédits. 

Reconnaissance des acquis

La personne qui estime maîtriser les connaissances et les habiletés reliées à un cours, sans l’avoir suivi dans un établissement postsecondaire, peut en être dispensée par l’Université à la suite d’une évaluation et obtenir les crédits afférents.

Cette dispense est fondée sur les résultats d’apprentissage réalisés dans le cadre du travail rémunéré ou non, ou de toute autre activité ayant contribué à la formation professionnelle. L’étudiante ou l’étudiant qui possède des connaissances et de l’expérience peut demander d’obtenir une reconnaissance des acquis pour un maximum de douze crédits de traduction exigés pour le grade.

La candidate ou le candidat doit démontrer que ses apprentissages atteignent les objectifs du ou des cours visés. Cette démonstration peut se faire par divers moyens, notamment : l’examen, l’entrevue avec des spécialistes de contenu ou le portfolio.