Vous êtes ici

Témoignages de professeures et de professeurs et d’étudiantes et d’étudiants

Découvrez ce que des professeures et des professeurs et des étudiantes et des étudiants de l'Université de Hearst ont à dire au sujet de l’utilisation et de la citation convenables des sources.

Intégrité intellectuelle

Tomika McIntosh, étudiant de 2e année en kinésiologie : 
Il est important de citer vos sources lorsque vous rédigez un travail universitaire afin que toute personne qui les lit, comme votre professeur, votre chargé de cours ou les autres étudiants, sauront l’information qui provient de vous et l’information que vous avez obtenue de sources externes, dont des articles ou des livres ou même d’autres sources Internet.

Michelle Wigham, étudiante de 4e année en traduction :
Il est important, lorsque vous citez des sources, de faire preuve d’honnêteté universitaire parce que votre professeur doit savoir que vous ne les avez prises d’un autre site Web, que vous ne les avez pas simplement copiées et collées. 

Diane B. Woody, Ph. D., doyenne associée de l’apprentissage et l’enseignement, Faculté des arts libéraux et des études professionnelles :
À titre de membre de la faculté et d’universitaire, le fait de citer mes sources me permet de reconnaître la participation d’autres personnes à la discussion sur le sujet de ma recherche. 

Kevin Reynolds, Ph. D., chargé d’enseignement pour une session, Faculté des arts libéraux et des études professionnelles :
Il est très important, pour les étudiants bien sûr, de citer leurs sources parce que nous, membres de la faculté, désirons savoir ce que vous avez effectivement lu, et vous pourriez avoir à nous dire clairement vos idées originales et où dans le texte vous utilisez les idées de quelqu’un d’autre pour enrichir les vôtres.

Michelle Wigham :
Si vous citez toutes vos sources, vous vous assurez de ne pas être accusé de plagiat et vous respectez de plus la politique d’intégrité de l’université qui est d’ailleurs une norme dans le monde universitaire.

Sabira Gulamali, étudiante de 4e année, Sciences informatiques :
Citez, donnez des références. Parce que cela démontre que vous – vous êtes honnête. Vous devez l’être parce que vous pourriez, disons, être accusé, disons, de plagiat.

Diane Woody :
C’est la bonne chose à faire. C’est donner crédit aux autres personnes pour le travail qu’elles ont fait et qui m’a aidé à façonner mon travail, et c’est une norme dans le travail universitaire. 

Susan Murtha, Ph. D., doyenne associée de l’apprentissage et l’enseignement, Faculté des sciences de la santé :
Pensez-y en termes des étudiants d’aujourd’hui qui ont des blogues et qui font des gazouillis. Ils ne prendraient pas les gazouillis de quelqu’un d’autre en disant que ce sont les leurs. C’est pourquoi il existe une fonction de gazouillis partagé, non? Vous n’enverriez pas un blogue qui n’est pas le vôtre. En fait, si vous le faisiez en ligne, la blogosphère vous mettrait littéralement en pièces.

Kevin Reynolds :
Lorsqu’il s’agit de plagiat, très souvent la défense des étudiants est de dire : « Je savais pas, je croyais que je présentais mon idée à moi ». Et je crois qu’il s’agit d’une défense sincère dans bien des cas, mais elle n’est pas acceptable pour autant.

Sabira Gulamali :
Ne vous laissez pas tenter, disons, de copier quelque chose qui vient d’Internet parce qu’il y a bien des chances qu’ils s’en aperçoivent. Vous ne serez pas la première à l’avoir fait. Vous serez pris.

Diane Woody :
Suivre les sources est l’étape initiale et c’est réellement important parce que c’est seulement si vous enregistrez avec précision ce que vous avez consulté que vous serez ultérieurement en bonne position pour préparer votre bibliographie. Ça peut être irritant, difficile et demander beaucoup de minutie de suivre les sources au début, mais c’est une étape cruciale et ça vous permet réellement de gagner du temps de le faire à mesure.

Tomika McIntosh :
Je peux trouver les outils sur le site de la bibliothèque, et habituellement il existe des outils comme RefWorks ou Zotero et ils vous aident à garder le suivi de toutes vos informations et à les citer adéquatement en vous assurant que vous utilisez les styles appropriés.

Susan Murtha :
Je trouve que l’une des meilleures choses que peuvent faire les étudiants est de créer quelque chose comme une bibliographie commentée. Ils ont donc les références juste là, ils résument l’article juste là, et les deux choses sont reliées entre elles.

Kevin Reynolds :
Je pense aussi que les étudiants commencent à travailler à leur document trop tard. Et c’est quelque chose que vous diront tous mes collègues. Les étudiants commencent trop fréquemment la rédaction de leur travail la veille de la remise ou même la semaine avant et quelquefois ça n’est même pas assez pour assimiler le corps du travail.