Vous êtes ici

Système de notation

Pourcentage Note alpha Valeur Définition Description
90 % - 100 % A+ 10 Exceptionnel Analyse exceptionnelle : intégration réfléchie; synthèse originale; pertinence et application dans tous les contextes; profondeur de vues; clarté, suite dans les idées et rigueur du début à la fin; attention particulière aux détails stylistiques et formels; cohérence et unité hors du commun.
85 % - 89 % A 9 Avec éloges Résultat supérieur; compréhension parfaite et approfondie du sujet; preuve d’initiative et fluidité dans l’expression; travail de qualité exceptionnelle par les preuves évidentes que le sujet a été bien compris.
80 % - 84 % A- 8 Excellent Excellent; travail précis et compréhension évidente du sujet; intégration et synthèse poussées des idées; preuve de la capacité à appliquer des concepts au-delà d’un contexte; perspicacité manifeste; clarté, fluidité et rigueur manifestes; souci des détails stylistiques et formels, formatage compris, mais moins poussé; cohérence et unité évidentes.
75 % - 79 % B+ 7 Très bien Très bien : travail nettement au-dessus de la moyenne et bonne maîtrise globale des principes et des faits; absence de lacunes sérieuses.
70 % - 74 % B 6 Bien Bien : maîtrise solide de la matière; capacité d’intégration et de synthèse manifeste de la théorie et des arguments; application moins nuancée au-delà d’un seul contexte; clarté de la pensée et organisation logique des idées; rigueur dans le développement; souci des détails stylistiques et formels, formatage compris, moins poussé; manque de cohérence et d’unité ici et là.
65 % - 69 % C+ 5 Satisfaisant Satisfaisant : connaissance de base avec une maîtrise des principes et des faits au moins adéquate pour communiquer intelligemment dans la discipline.
60 % - 64 % C 4 Suffisant Suffisant : travail de qualité adéquate, quoique  incomplet ou inexact à bien des égards; compréhension ou maîtrise incomplètes de la matière; incohérences dans l’intégration et la synthèse; application peu décousue, mais ciblée; manque de rigueur; problème de suite dans les idées ou les paragraphes; manque d’attention au style et au format; grandes lacunes dans la cohérence et l’unité.
55 % - 59 % D+ 3 Passable Passable : travail qui témoigne d’une certaine compréhension des principes et des faits, présente des lacunes manifestes et où les exigences minimales du cours sont à peine satisfaites.
50 % - 54 % D 2 Marginal À peine acceptable : note de réussite qui signifie que le travail est marginal et que la personne a peu de chances de réussir aux cours offerts en la matière aux années d’études à venir.
40 % - 49 % E 1 Échec Insatisfaisant/inacceptable : connaissance fragmentaire des principes et des faits; travail bien en deçà des exigences du cours.
0 % - 39 % F 0 Échec Échec : exigences minimales non satisfaites et aucun crédit accordé; connaissance fragmentaire des principes et des faits; travail bien en deçà des exigences du cours; manque de compréhension/connaissance de la matière; développement peu clair, décousu et errant; manque d’intégration ou de synthèse; manque de rigueur ou de développement des concepts; peu soucieux du style et du formatage; manque de cohérence et d’unité.

Pour obtenir leur diplôme, toutes les étudiantes et tous les étudiants doivent avoir une moyenne minimale de C ou 4,0 sur cette échelle. Les moyennes minimales diffèrent d’un programme à l’autre. Les notes E et F compteront dans la moyenne (contrairement à ce qui se faisait dans le passé), mais tous les cours non réussis peuvent être repris. Une formule de rajustement mathématique sera appliquée pour convertir la moyenne cumulative des cours complétés avant l’automne 2014 afin de la combiner aux notes sur l’échelle à 10 points.

Calcul de la note finale

La manière de calculer une note finale est laissée au membre du corps professoral qui a enseigné le cours, tout en respectant les paramètres suivants :

  1. La méthode utilisée pour calculer la note finale doit comprendre un moyen d’évaluer le rendement de l’étudiant ou de l’étudiante pour l’ensemble du travail du cours à la fin de celui-ci, lequel moyen d’évaluation doit représenter au moins 25 % de la note finale et être conforme aux directives du Sénat en ce qui concerne les évaluations finales. Il peut s’agir d’un examen final en salle de classe, d’un examen oral ou d’un examen maison. Pour tout autre type d’évaluation finale, les membres du corps professoral doivent obtenir l’approbation préalable du vice-rectorat.
  2. La méthode de calcul de la note finale doit être formulée, soumise aux étudiantes et aux étudiants et versée aux dossiers à la deuxième séance de cours. Cette méthode peut être modifiée avant que la moitié du cours n’ait été donnée pourvu que le vice-rectorat approuve officiellement les modifications.
  3. La professeure ou le professeur doit informer les étudiantes et les étudiants, sur demande, de leurs résultats avant la date limite d’abandon du cours. Si aucun travail écrit n’a été évalué à cette date, les étudiantes et les étudiants sont informés par écrit de leur rendement depuis le début du cours.
  4. Tous les travaux faits par écrit aux fins d’évaluation dans ce cours doivent être remis aux étudiantes et aux étudiants, accompagnés de remarques suffisamment détaillées.

Conservation des travaux et examens

  1. Les travaux présentés et les examens subis aux fins de l’évaluation finale ne sont pas remis aux étudiantes et aux étudiants; ils sont conservés par la professeure ou le professeur jusqu’après la date limite fixée par le Sénat pour la présentation des appels touchant les notes finales, c’est-à-dire six mois suivant la publication des relevés de notes. Un étudiant ou une étudiante peut toutefois demander à revoir l’examen ou le travail présenté aux fins de l’évaluation finale en présence de la professeure ou du professeur au cours de ladite période d’appel.

Examens en classe

  1. Les étudiantes et les étudiants sont tenus de se présenter à tous les examens prévus durant le cours. À moins qu’une reprise soit prévue et figure au plan de cours pour un examen de mi-session, si un étudiant ou une étudiante ne s’y présente pas, la portion de la note réservée à cet examen sera incorporée à celle de son examen final. Dans un soucis d’équité pour tous et toutes, une formule de rajustement mathématique sera appliquée dans le cas où la moyenne générale de la classe à l’examen en cause serait inférieure à la moyenne générale à l’examen final.
  2. Lorsque l’évaluation finale du rendement d’un étudiant ou d’une étudiante comporte un examen en classe, celui-ci doit durer au moins une heure et avoir lieu à l’intérieur de la période normale de cours.
  3. Les étudiantes et les étudiants doivent se présenter aux examens finals selon l’horaire établi par la professeure ou le professeur. Sinon, on leur attribuera la note de zéro pour l’examen.
  4. En ce qui a trait aux examens finals, aucun examen de reprise n’est offert. Ceci n’exclut pas le droit de présenter un appel au vice-rectorat en vue de subir un examen de reprise lorsque des raisons d’ordre médical le justifient. La vice-rectrice ou le vice-recteur considère d’autres demandes lorsque des circonstances exceptionnelles le justifient. Pour chaque requête un montant de 25 $ ou plus, selon les frais engagés, est exigé. Aucune requête déposée plus de 5 jours ouvrables après la date de l’examen régulier n’est considérée.

Examens à faire chez-soi

  1. Dans le cas d’un examen maison, la professeure ou le professeur doit remettre l’examen à la dernière semaine de cours et prévoir la remise de l’examen complété à l’intérieur de la période normale de cours.

Cotes graphiques

I  Travaux incomplets, aucun crédit accordé

R  Abandon avec permission

S  Satisfaisant, cote donnée lorsqu’un pourcentage ne convient pas

Z  Auditeur ou auditrice, aucun crédit accordé 

Dans des circonstances exceptionnelles, un étudiant ou une étudiante peut demander que la cote « I » (Incomplet) lui soit attribuée. Elle ou il doit présenter sa demande par écrit au vice-rectorat en précisant les motifs de sa demande.

Les étudiantes et les étudiants ont un mois après le dernier jour de classe, conformément au calendrier scolaire adopté par le Sénat, pour terminer un cours pour lequel elles ou ils ont obtenu la cote « I ». Si, après cette période, le cours n’est pas terminé ou que le vice-rectorat n’a pas accordé de sursis, la cote « F » est portée au dossier de l’étudiant ou de l’étudiante.

Pour que soit considéré le prolongement du sursis au-delà de la période normale d’un mois, l’étudiant ou l’étudiante doit présenter au vice-rectorat une demande écrite dans laquelle elle ou il explique les raisons d’un tel prolongement.

Malhonnêteté intellectuelle

L’Université considère très sérieusement les fautes contre l’honnêteté en milieu universitaire, notamment le plagiat, la tricherie, le stellionat, le démarcage, la falsification et la substitution de personne. Les sanctions prévues dans ces cas seront appliquées avec rigueur; elles peuvent aller de l’attribution d’un zéro pour le travail ou l’examen à l’expulsion de l’Université. 

Il est possible d’obtenir un exemplaire du document intitulé Malhonnêteté intellectuelle : coupable ou non coupable? en s’adressant au vice-rectorat, à l’adjointe au vice-rectorat ou sur le site Internet de l’Université.

Appels et requêtes

Les requêtes et les appels concernant des questions d’admission à l’Université, de promotion, de remise de diplôme, de rendement et de règlements doivent être adressés au Comité pour les règlements universitaires et l’attribution de prix de l’Université Laurentienne, par l’intermédiaire du secrétariat général de l’Université de Hearst.

Demandes de révision de notes

Toute demande de révision de notes doit être présentée par écrit au Comité de révision des notes, par l’entremise du vice-rectorat, dans les 30 jours qui suivent la date de remise des résultats finals d’un cours donné.