Vous êtes ici

Northern College et l’Université de Hearst sont heureux de vous annoncer la signature officielle d’ententes d’articulation qui offrent, aux étudiantes et étudiants bilingues, l’occasion de poursuivre leurs études en français.

Les finissantes et les finissants des programmes d’administration des affaires, de travail social ou de techniques des services policiers ont maintenant la chance de compléter leur baccalauréat en profitant d’une formule deux plus deux dans laquelle leur diplôme collégial compte pour la première moitié du baccalauréat de l’Université de Hearst.

« Les étudiantes et les étudiants de Northern College pourront dorénavant bénéficier de généreuses ententes d’articulation localement ou dans la région nord. Ces ententes innovantes permettent d’accéder au baccalauréat et à une formation expérientielle, atouts tant pour les finissantes et les finissants du collège que pour le marché de l’emploi », disait Marc Bédard, vice-recteur de l’Université de Hearst. « Nous sommes fiers d’améliorer ces parcours postsecondaires non traditionnels et proposés en français avec notre partenaire – Northern College. »

Dans ce marché du postsecondaire où la compétition accroit rapidement, Northern College et l’Université de Hearst s’engagent à offrir aux étudiantes et aux étudiants des programmes offrant les meilleures occasions de perfectionnement scolaire pour répondre aux demandes complexes d’une main-d’œuvre moderne.

« Un parcours flexible et des occasions diversifiées sont les éléments clés en ce qui a trait au succès des étudiantes et des étudiants au 21e siècle », dit Dre Audrey J. Penner, vice-présidente de l’académie et du succès étudiant au Northern College. « Les étudiantes et les étudiants du 21e siècle fréquenteront plusieurs établissements au cours de leur carrière. Northern College reconnait cela et améliore les habiletés et les capacités au sein de tels parcours. »

Alors que les établissements d’enseignement postsecondaire de la province continuent de travailler ensemble, les étudiantes et les étudiants bénéficient de divers milieux d’enseignement et de milieux de formation dynamiques.

Penner ajoute « les étudiantes et les étudiants qui choisissent ce genre de parcours profitent du meilleur des deux mondes en ayant l’apprentissage pratique du milieu de travail qu’offre le niveau collégial jumelé avec les connaissances approfondies et la compréhension théorique du niveau universitaire ».

Ces nouvelles ententes d’articulation ne bénéficient pas seulement les étudiantes et les étudiants, mais contribuent aussi à un niveau provincial plus large en créant une main-d’œuvre bilingue et hautement qualifiée.

« En tant qu’organisme responsable de l’élaboration d’un système évolué de transfert dans la province, le Conseil ontarien de l’articulation et du transfert (CATON) se réjouit que ces ententes d’articulation donnent aux étudiantes et aux étudiants bilingues l’occasion de rester dans le Nord pour qu’elles et ils puissent compléter à la fois un diplôme collégial et un baccalauréat », déclare Yvette Munro, directrice exécutrice de l’organisation.

Ces ententes d’articulation, qui sont subventionnées par CATON, débutent dès la session d’automne 2019.

http://www.uhearst.ca/ententes