Vous êtes ici

En ce mois de l’entrepreneuriat, laissez-nous vous présenter Brandon Séguin. Entrepreneur et étudiant, Brandon incarne le rêve de plusieurs; lancer à son compte un produit original. Bien qu’à ses débuts, son expérience en affaires s'accroit graduellement au point de multiplier ses projets d’entreprise dans un avenir rapproché. La passion anime de toute évidence ce jeune homme qui a bien voulu se livrer à une courte entrevue.
 


Explique brièvement ton entreprise.

Mon entreprise est une ligne vestimentaire qui porte le nom de Nimbus Controversy. Le style se penche sur le « streetwear » et les vêtements sont de qualité. Le message derrière mon entreprise est de trouver l’équilibre dans la vie ainsi que d’être fier de l’individualité et de la vibration de chacun.

Qu’est-ce qui t’a donné l’idée de démarrer une entreprise?

Ma passion pour le monde de la mode m’a inspiré à mener ce projet. Les vêtements sont une façon de faire passer un message sans avoir à dire un mot. L’image qu’un individu projette se reflète dans ses choix vestimentaires. 

Selon toi, quelles sont les qualités nécessaires pour se lancer en affaires?

Selon moi, la persévérance, la détermination et la ténacité sont les qualités qui forment un entrepreneur dynamique. Il est important de foncer, d’étudier son marché et d’avoir confiance en chaque décision prise. Il est aussi important d’avoir une relation intime avec les messages de l’entreprise : croire aux valeurs du projet. 

Comment ton expérience universitaire peut-elle te servir pour gérer ton entreprise?

Mon expérience universitaire me sera utile pour acquérir des connaissances et des compétences pour faire croître mon entreprise. Après mon baccalauréat en administration des affaires, j’ose espérer pouvoir gérer mon entreprise à merveille et possiblement en démarrer une autre.

Quel a été ton plus gros défi jusqu’à maintenant, et comment l’as-tu relevé?

Les échecs font partie des débuts en affaires. Il est important de persévérer et de faire une analyse de la situation pour ne plus reproduire les mêmes erreurs. Mon plus gros défi jusqu’à présent est le marketing et la communication. C’est difficile à trouver un bon rythme et d’être constant. L’expérience est le fruit de la maîtrise de ce concept, selon moi.

Quels sont tes objectifs pour 2019 ou les cinq prochaines années?

Pour 2019, je veux avoir des clients qui font un effort pour acheter mes vêtements et non l’inverse. Bien sûr, jamais je n’arrêterai de faire des efforts pour améliorer mon entreprise et pour maximiser les ventes. Cependant, si les clients ont un intérêt d’acheter de façon autonome, j’aurai fait l’acquisition de mon marché. Dans cinq ans je veux vendre plus que des vêtements. Mon objectif est de promouvoir les arts qui font élever la conscience collective de la société.